L’Hypnothérapie

 

La “thérapie par l’esprit” (psychothérapie) dont nous parlerons ici sera celle qui aide les gens à se soigner par le biais de l’Hypnose. Nous l’appellerons donc “Hypnothérapie“.

Historiquement, l’Hypnothérapie est née d’un modèle médical, sous l’influence des Professeurs Bernheim et Charcot, à la fin du 19e siècle. Leurs questions étaient : “qu’y a-t-il de cassé ? que doit-on réparer ?“. Ainsi, l’Hypnothérapie fut-elle longtemps tournée vers les problèmes et le passé.
Aujourd’hui, en Nouvelle Hypnose comme en Hypnose Humaniste, nous nous laissons le choix de travailler avec le passé, le futur, ou tout simplement avec les évènements présents, et pas forcément de manière centrée sur les problèmes (“thérapie orientée solution”) !

Dans tous les cas, il s’agit de soigner la personne.

 

Quelles sont les indications de l’Hypnothérapie ?

En pratique, tous les domaines de la vie peuvent tirer profit de la transe hypnotique, d’une manière ou d’une autre… Seules les personnes diagnostiquées par la psychiatrie “paranoïaques”, “psychopathes” ou “pervers” représentent des indications “discutables” (Godin) – mais pas “impossible” (si vous êtes suivi par un psychiatre). En pratique, les hypnothérapeutes travaillant en libéral ne peuvent pas prendre en charge les personnes présentant des troubles dissociatifs (personnalité borderline, limite, même non-diagnostiquée).

Inutile de préciser que si vous vous fracturez un bras, si vous faites une attaque virale, un infarctus, si vous vous empoisonnez, si vous avez une crise d’appendicite ou si encore simplement la grippe vous immobilise au lit : consultez un médecin ! Il s’agit d’urgences médicales : rien de tout cela n’a à voir avec la psychothérapie ou l’hypnothérapie.

L’hypnose pourrait certes vous aider dans des situations purement physiques, mais elle ne sera pas le remède d’urgence principal pour ces maux d’ordre “mécanique”, qui touchent uniquement au corps, sans connotation psychologique ou psychosomatique.

 

EXEMPLES DE CAS TRAITES AVEC SUCCÈS PAR L’HYPNOSE

(“classique”, “éricksonienne”, “nouvelle”, “humaniste”)
Suivant la littérature scientifique thérapeutique.

En cas de problèmes de couple, familiaux ; phobies : claustrophobies et agoraphobies, phobie sociale, peur des ascenseurs, du train, de l’avion, de l’eau…, dépression, anxiété, crises de panique, stress et mal-être, migraines, insomnies, cauchemars, troubles obsessionnels et du comportement ainsi que certains symptômes : paralysie, cécité, surdité, aphonie, amnésie, dysphagie, tics et bégaiements…, manque de confiance en soi, réorientation professionnelle ou personnelle, entraînement à la concentration, à la performance : sport, études, examens ; définition d’objectifs ; préparation préopératoire : accouchement sans douleur, dentisterie…; analgésie, anesthésie, et suites postopératoires ; lutte contre la douleur : examens médicaux pénibles, cancer, grand brûlé… , soutien durant le traitement du cancer, du sida et autres graves maladies, ichtyose, hémophilie, herpès génital ou labial, leucémie, diabète ; traumatismes : accident, décès, divorces… ; prise de décision importante, impuissance, vaginisme, frigidité, anorgasmie, dysménorrhée et aménorrhée, stérilité, énurésie, coprorésie, rétention urinaire, excès de poids, boulimie, anorexie, tabagisme, alcoolisme, toxicomanie, onychophagie, maladies de la peau : psoriasis, prurit, verrues, zona, eczéma, urticaire, calvitie… , allergies ponctuelles ou chroniques, asthme, hypertension artérielle, problèmes de vue, troubles gastro-intestinaux… et diverses maladies aux noms barbares !

Il ne s’agit donc pas de savoir “dans quels cas appliquer l’Hypnose” mais plutôt “comment appliquer l’Hypnose dans le cas qui me concerne” !

Autrement dit, beaucoup de “problèmes” ou “dysfonctions” peuvent trouver solution grâce à l’Hypnose, et encore plus de bonnes choses peuvent être encore améliorées, peaufinées et décuplées pour vous apporter soulagement, mieux-être et une vie plus agréable.

Pour en savoir plus, parcourez notre Foire Aux Questions (FAQ) ou découvrez quelques exemples d’inductions hypnotiques (textes + MP3).

Aucune séance d’hypnose ne ressemble à une autre… Selon la personne et le moment, une séance sera très concrète et rationnelle ; un autre jour, ou avec une autre personne, la séance sera plus symbolique et axée sur l’Inconscient profond. C’est l’interaction “patient-thérapeute” qui guide le cours de la séance, largement improvisée.

Voici un exemple de métaphore thérapeutique telle qu’on en fait en Nouvelle Hypnose. L’objectif est d’agir directement sur l’Inconscient, avec les outils de l’Hypnose Ericksonienne, la technique de la Nouvelle Hypnose (saupoudrage complexe notamment) et une structure PNL.

 

 

METAPHORE THERAPEUTIQUE

Exemple de structure isomorphique

 

Par Céline Lecler

Infirmière
Maître-praticienne en Hypnose Ericksonienne

 

COMMENT CELA FONCTIONNE ?

Voici un exemple de métaphore thérapeutique telle qu’on en construit en Nouvelle Hypnose. La métaphore est une mise en reflet de la situation de la personne (“isomorphisme”), structurée sur un “squelette” thérapeutique, à savoir les points d’une technique PNL, afin d’être sûr de l’efficacité thérapeutique de l’ensemble.

Bien sûr, comme dans toute séance d’hypnose, le langage hypnotique est utilisé tout au long de l’histoire (suggestions directes camouflées, suggestions indirectes, présuppositions, doubles-liens, etc.) ainsi que le “saupoudrage”, qui consiste en l’accentuation de certains mots afin de créer des suggestions subliminales (non-entendue consciemment).

Tout cela fait que la personne entend une histoire, qui peut déjà lui apporter inconsciemment quelques “graines de solutions”. De plus, puisqu’il s’agit d’une métaphore, la personne saisit inconsciemment un second niveau de compréhension (le sens caché, le sous-entendu de l’histoire, son symbolisme). La structure PNL constitue un troisième niveau d’intervention, séparé des deux premiers, qui assure à l’hypnothérapeute une action thérapeutique certaine (puisque la structure PNL fonctionne déjà à coup sûr, de façon vérifiée depuis longtemps).

En plus de tout cela, le langage hypnotique et le saupoudrage peuvent faire passer à la personne un quatrième et cinquième niveau de compréhension de sa situation, et d’autres solutions assorties – ceci venant se superposer, en complément ou en rajout aux trois niveaux précédents.

Notez qu’il serait aussi possible de construire deux niveaux de saupoudrage (suggestions subliminales), afin de porter l’histoire jusqu’à 7 niveaux de compréhension imbriqués.

La métaphore entière est “emballée” dans son dernier niveau, le plus subtil, car non-dit : l’ambiance, l’esprit de l’histoire (l’état d’esprit dans lequel l’hypnothérapeute construit et donne l’histoire à son patient, et qu’il lui transmet involontairement). Ce niveau agit comme le sourire au téléphone : on ne le voit pas, mais il passe quand même. L’état d’esprit positif dans lequel s’est mis l’hypnothérapeute pour construire et offrir son histoire thérapeutique va envelopper et influencer positivement la personne.

Comme on le fait sans savoir, au cinéma par exemple, la personne va se plonger dans l’histoire et oublier le monde extérieur. Ceci sera d’autant plus vrai qu’elle sera en état d’hypnose. Au cinéma, on rit, on pleure, on s’énerve ou l’on est ému, en fonction de ce qui se passe dans l’histoire… Donc, nous vivons dans notre corps et nos émotions les éléments de l’histoire. Si ces éléments étaient thérapeutiques, ils nous soigneraient ou nous aideraient à faire évoluer notre vie. C’est cela, une métaphore thérapeutique.

 

UN EXEMPLE DE MÉTAPHORE

Cas : Arrêter de fumer
Technique insérée : Recadrage PNL en 6 points
Particularité : Saupoudrage, indiqué en caractères gras

Rappel des niveaux de communication imbriquée
1/ histoire entendue par la personne, déjà porteuse d’une solution symbolique
2/ niveau métaphorique, symbolique, activateur de solutions par analogie
3/ structure thérapeutique PNL (en l’occurrence, un traitement des compulsions)
4/ suggestions hypnotiques, dans le texte lui-même (grammaire, syntaxe, etc.)
5/ saupoudrage (suggestions subliminales, placées par le ton de voix)
6/ esprit de l’histoire, ambiance, destiné à insuffler à la personne une impression diffuse mais active ; ici, les sentiments de suspens, de surprise, d’être curieux de la vie…

L’histoire

(…après l’induction hypnotique…)

“On m’a raconté que dans certains pays lointains, les gens ne vivent pas du tout comme nous… Il existe des tribus dans la forêt… tu sais cette très grande et ancienne forêt… traversée par un fleuve, elle porte même son nom je crois… tu dois voir de laquelle je parle… on la cite souvent quand on parle du poumon de la terre… c’est d’elle que nous vient ce bon oxygène qui nous fait vivre… celle-là même d’où vient mon histoire extraordinaire.
Je dis extraordinaire… car elle m’a été contée par un vieil indien de cette même forêt venu dans nos villes pour nous éveiller,… que j’avais rencontré à l’occasion d’une promenade dans un parc parisien. Je m’étais étonnée de rencontrer… cet homme-la… là… il m’avait alors expliqué qu’il cherchait une voie…

Et voilà ce qu’il me dit :

Il y a dans son village un homme chargé des conseils hebdomadaires… qui réunissent tous les villageois… une fois par semaine… et aussi chargé des cérémonies.
Cet homme… est choisi parmi les hommes avec de l’expérience… mariés… et pères de bonne famille.
Chaque année… un nouveau responsable… est désigné pour ce travail agréable.
Cette année là… l’homme choisi était un brave guerrier… que tous apprécie beaucoup et profite de son expérience.
Souvent… on voyait devant chez lui,… des villageois… attendre… son retour de la chasse… pour lui demander conseil sur tout et rien… sur la vie.
Il prend toujours le temps… de répondre à leurs questions même quand il est occupé.
Et surtout ce que les villageois apprécient… c’étaient que quand il ne sait pas… il le leur dit… et ensemble… cherchent… la solution. De ce fait… il se remplissent… de nombreuses connaissances…et deviennent de plus en plus… de bon conseil pour les autres.
Ce que ses voisins aimaient encore plus… c’était comme chez lui, il y avait toujours… un bon repas de prêt… à boire… et cela sans compter… et à n’importe quel moment.
Dans sa maison… sa femme… et ses deux enfants… l’entouraient chaleureusement… quand il rentrait d’une de ses activités journalières. On pouvait même dire… qu’ils l’attendaient avec impatience… toute la journée… tellement ils avaient plaisir à être avec lui, … racontant ses aventures… ou bien même juste être avec lui… sans parler… juste apprécier… et profiter… de ces moments agréables.

L’homme était donc chargé cette année là…de préparer les cérémonies… et autres rituels… pour son village. Un jeune couple vint donc le voir… pour préparer leur mariage.
Lors des mariages… la coutume… veut que les mariés… et tous les habitants du village… mangent un plat succulent… durant trois jours… ou plutôt trois soirs. Celui là même que notre homme… doit préparer pour eux.
Il décida donc de s’y mettre de suite… dès le départ des jeunes gens.
Il alla chez le chef du village… demander la clé… de la salle du conseil.

Rentrant chez lui… à l’autre bout du village… il se fait surprendre… par une drôle de créature… petite… qui, tapie dans l’ombre, l’attendait… pour lui voler la clé !
La créature lui saute sur l’épaule,… descend vers la main en courant… et attrapant la clé… s’enfuie précipitamment… en direction de la forêt.
Reprenant ses esprits… il a juste le temps de voir… l’ombre de la créature… disparaître entre les arbres touffus.
L’homme est resté quelques minutes… debout… à attendre… mais rien ne bougea… alors il décida d’aller voir… le chamane… pour lui parler… de ce qui lui arrive… et lui demander… de prévenir… les autres guerriers… afin de poursuivre… la créature.
Le chamane lui expliqua alors… que lui seul… pouvait la retrouver… et ainsi récupérer… ce qu’il avait perdu… car il est le meilleur des guerriers… et que c’est sa mission.
Comme il était brave… et courageux… il rentra chez lui… afin de prévenir sa famille… qu’il partait… et qu’il ne savait pas… quand il reviendrait… ni comment.
Sa famille… prévenante… pour lui… lui prépara un sac… rempli de ce qui lui était nécessaire… quelques vêtements… ainsi que quelques victuailles.

Notre indien s’enfonce donc… dans la forêt… et suit le chemin…. que le chamane… lui a indiqué.
Il marche des journées entières… et se repose la nuit… au pied d’un arbre… qui lui semble… le plus accueillant… et protecteur.
Il croise parfois… des animaux… qui surpris par sa présence… partent en courant… se mettre à l’abri… car… peu d’hommes… ont osé s’aventurer jusque là… aussi profondément…de plus en plus profond.
Plus il avance et plus c’est agréable… car il se sent bien… dans ce lieu… encore plus profondément… comme une impression de déjà vu… d’un endroit que l’on connaît… et qu’on aime… retrouver… car on s’y sent bien.

Il avance donc en suivant les indications du chaman… quand il découvre une grotte… une grotte qui semble être l’entée d’une galerie… comme un passage… vers quelque part, y se baisse donc… et entre… dans ce passage. Il y découvre un tunnel… qu’il suit doucement… et tranquillement.
Et au détour d’un tournant… il débouche sur une salle… comme une pièce creusée… dans la roche… une habitation… le lieu de vie de cette petite créature.
Elle ne l’a pas entendu arriver… alors il tousse… tout doucement… car il s’est bien rendu compte… qu’elle est inoffensive.
Surprise… la créature sursaute… et se retourne… voyant l’homme… le reconnaissant… elle lui souri… immobile.
L’homme ne sachant pas quoi faire… lui demande juste si elle veut bien lui expliquer pourquoi elle fait ça.
La créature attendsles secondes sont longues… puis lui fait signe… oui… qu’elle veut bien. Les réponses viennent… toutes seules.

Alors l’homme la remercie… et voyant sa clé… posée avec un tas d’autres objets… la prend… et se tourne pour partir.
Au moment de faire son premier pas… il sent… comme une douce chaleur… venant dans son dos… une lumière l’envahir… alors il prend une grande inspiration… et avance rempli de cette étrange sensation… que quelque chose est entrée en lui.
Il refait donc… le chemin inverse dans le tunnel qui lui parait maintenant plus facile… comme plus droit… plus plat… plus beau… car fait dans une roche qu’il n’a jamais vu auparavant.
Il sort de la grotte… et entre dans la forêt.
Il marche au milieu des arbres… respire leur odeur… sent le sol sous tes pieds… et vois la lumière passer à travers les feuilles… pour venir éclairer son chemin.

De retour dans son village… il va de suite préparer ce qu’il doit préparer.
Il prend la clé… et entre dans une pièce remplie de mille et un livres.
Il parcourt les étagères des yeux… ne sachant que choisir… pour faire le meilleur.
Quand se laissant porter par son instinct… il laisse sa main caresser les livres… et à chaque arrêt… sélectionne celui choisi.
Il se trouve donc… avec dix livres sur la grande table centrale… de ces livres certains sont des livres de recueil d’histoires… les autres des livres contenant… des remèdes… ainsi que trois livres de recettes.
Il ouvre donc les grands livres de recettes… appartenant à la tribu… et enrichis depuis tes centaines d’années… par les villageois eux-mêmes… suivant leurs nombreuses expériences.
Tournant les pages une à une… une recette lui apparu…
Alors… être la solution… elle lui convenait… c’était une évidence… c’est celle-là… Oui.
Il décide de la mettre à l’essai… range les livres… referme la salle et rend la clé… au chef du village… en lui disant « je te remercie de m’avoir fait confiance et de m’avoir laissé voir ce que j’avais à voir ».

Il rentre donc chez lui… au bout du village… pour préparer ce plat… et le dégustant avec sa femme et ses enfants… se rend compte du bonheur… d’être ensemble. Il les remercie de l’entourer… et de ce qu’ils lui apportent.

Cette histoire pourrait s’arrêter là… et serait juste déjà extraordinaire, ce qui suit l’est encore plus… car l’homme satisfait du bonheur qu’il donne… et fatigué de son voyage… qui en a fait un homme nouveau… va se reposer dans sa chambre.
En entrant dans sa chambre… il croit apercevoir quelque chose… s’enfuir par la fenêtre… une ombre filant en direction de la forêt… une chose trop rapide pour qu’il puisse comprendre quoi.
Alors il avance… vers son lit… et bute sur un objet en bois… un coffre. Il comprend alors… il s’assoit tranquillement,… défait le verrou… et ouvre ce coffre… une douce sensation de réconfort… de fierté… comme un cadeau… l’envahit…
Il sourit… respire… se remplit de toutes ces bonnes choses… puis referme le coffre… et le range sous son lit… pour qu’il veille sur ses rêves… et qu’il puisse… dès que le besoin est là… l’ouvrir… et retrouver ces bonnes sensations… juste quand il le veut.

Et plus je pense à cette histoire et plus je me dis que ce vieil indien m’a raconté son histoire… et en le revoyant dans tes rêves… il me semble plus jeune.
Il est parti… s’est levé du banc… il a du trouver sa voix… et en partant… j’ai ramassé ce qu’il a laissé… pour toi…
Si tu le veux… tu peux le prendre… et le retrouver dès que tu veux”.

(Maintenant, la séance d’hypnose peut prendre fin ou être poursuivie, en fonction des besoins de la personne)

Céline LECLER
Infirmière
Maître-praticienne en Hypnose Ericksonienne

 

Pour en savoir plus

Découvrez d’autres métaphores thérapeutiques, et apprenez l’art de les construire,
dans le livre “Métaphores” d’Olivier Lockert, Éditions IFHE (432 pages, cours pratique complet)

Hypnose : Santé, Qualité de Vie, Evolution Humaine
Olivier Lockert, Éditions IFHE
(696 pages, cours pratique complet)

HypnoPoches : Santé, Qualité de Vie, Evolution Humaine
Olivier Lockert, Éditions IFHE
(livres de poche, exemples pratiques romancés)